Se faire rembourser des frais d’analyse

Parfois notre médecin traitant nous prescrit des analyses médicales à faire absolument. Il faut donc les faire pour qu’il puisse nous diagnostiquer le problème de santé. Mais ces actes sont-ils remboursés ? Comment se faire rembourser ?

Le remboursement des frais d’analyse par la Sécurité Sociale

Les frais d’analyse sont bien pris en charge par la Sécurité Sociale, notamment lorsqu’ils concernent des examens courants. De plus, les laboratoires ne pratiquent généralement pas de dépassements d’honoraires. Les analyses sont facturées aux bases de remboursement de la Sécurité Sociale. Selon le cas, le taux de remboursement varie entre 60 et 100%. Ces différents taux de remboursements sont bien précis. Selon le barème de Ameli, retrouvez sur ce tableau la part de prise en charge des frais d’analyse par la Sécurité Sociale :

Les actes d’analyse Cas général Régime d’Alsace-Moselle Bénéficiaires du FSV ou de l’ASPA
Actes en B (actes de biologie) 60% 90% 80%
Actes en P (actes d’anatomie et de cytologie pathologiques) 70% 90% 80%
Prélèvements effectués par les médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes 70% 90% 80%
Prélèvements effectués par les directeurs de laboratoire non médecins, les auxiliaires médicaux, les auxiliaires de laboratoire non infirmiers 60% 90% 80%
Frais d’analyse et d’examen de laboratoire relatifs au dépistage sérologique du VIH et de l’hépatite C 100% 100% 100%

Pour les prises en charge partielles d’analyse, il nous reste à payer le ticket modérateur. Mais si nous disposons d’une bonne mutuelle, elle prendra en charge cette part à notre charge.

Frais d'analyse médicale

Frais d’analyse médicale

Toutes les analyses susceptibles d’être prescrites ne sont pas forcément incluses dans le remboursement de la Sécurité Sociale. C’est par exemple le cas des examens hors nomenclature, tels le dosage de l’urée urinaire, la recherche des nitrites urinaires, les chaines légères libres sérum kappa/lambda, la résistance à la protéine C activée, vitamine B1, les acides ou sels biliaires, etc. D’ailleurs, notre médecin ou le biologiste qui va effectuer l’analyse est tenu de nous en informer.

La prise en charge des frais d’analyse par les mutuelles

Le ticket modérateur issu des frais d’analyse non pris en charge à 100% par l’Assurance maladie est généralement pris en charge par les mutuelles. Mais le niveau de cette prise en charge varie en fonction de notre niveau de couverture : partiel ou total.

Dans le cas où la prise en charge du ticket modérateur par la mutuelle est totale, nous ne payons rien, et nous n’avançons même pas d’argent, grâce à la convention du tiers payant entre les mutuelles et les laboratoires d’analyses médicales.

Comment se faire rembourser de ses frais d’analyse ?

Pour être remboursés, les analyses doivent être prescrites par notre médecin traitant. Si nous bénéficions du tiers payant ainsi que d’une couverture complète (à 100%) du ticket modérateur, nous n’avons rien à payer. C’est également le cas des actes pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale.

Pour se faire rembourser, il suffit de présenter au laboratoire :

  • la prescription médicale,
  • l’attestation de droits à la Sécurité sociale ou la carte vitale,
  • et la carte de tiers payant précisant la mention LABO ou LARA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.