Réussir une hospitalisation à domicile

Comme son nom l’indique, l’hospitalisation à domicile plus communément appelée HAD, permet au patient de bénéficier à son domicile des mêmes soins que s’il se trouvait à l’hôpital.

La durée de l’hospitalisation est cependant limitée (un à vingt jours), mais elle est renouvelable en fonction des besoins de soins.

L’objectif de ce dispositif est d’améliorer le confort du patient tout en réduisant la durée du séjour à l’hôpital.

Hospitalisation à domicile

Hospitalisation à domicile

Quelles conditions remplir pour en bénéficier ?

Décision prise par des médecins

L’hospitalisation à domicile fait suite à une hospitalisation ou à une consultation externe. Trois médecins peuvent décider l’hospitalisation à domicile :

  • Le médecin de l’hôpital qui décide de placer le patient en HAD,
  • Le médecin traitant qui peut prescrire l’HAD si le patient n’est pas hospitalisé,
  • Le médecin coordonnateur de l’HAD, qui évalue l’état de santé du patient avec la collaboration du médecin traitant, afin de décider l’HAD.

Accord écrit du patient et environnement favorable

La mise en place d’une HAD doit émaner d’un accord écrit par le patient. En outre, il doit également prévenir sa Caisse d’Assurance maladie s’il compte bénéficier d’une prise en charge.

Les conditions de logement (bonne hygiène et présence d’un téléphone) et l’entourage familial du patient (qui doit jouer un rôle important) doivent également être favorables à la mise en place de l’HAD. Un travailleur social se charge d’ailleurs de vérifier ces points en se rendant au domicile du patient.

Pathologies graves et soins palliatifs

Seuls les patients souffrant de pathologies graves, chroniques ou aigües, instables et/ou évolutives qui peuvent être hospitalisés à domicile. Il s’agit généralement de :

  • Cancer (chimiothérapie, etc.),
  • hématologie,
  • affections cardiovasculaires ou neurodégénératives,
  • maladies infectieuses comme le Sida, etc.

Dans la plupart des cas, l’HAD concerne les patients ayant besoin de soins palliatifs.

La prise en charge de l’HAD par l’Assurance maladie

Dans le cadre d’une hospitalisation à domicile, les frais sont les mêmes que pour les soins à l’hôpital, sauf pour le forfait journalier d’hébergement qui n’existe pas.

Ainsi, l’HAD est également prise en charge par l’Assurance maladie, à hauteur de 80 à 100%, selon le cas.

En outre, le patient est dispensé d’avancer les frais pour la pharmacie, pour les honoraires des médecins traitants et spécialisés, pour les honoraires des professionnels paramédicaux, pour les analyses biologiques et les actes de laboratoires, pour le matériel médical et tout le mobilier nécessaires pour la mise en place de l’HAD, pour le transport en ambulance ordonné par l’équipe de l’HAD, etc.

La prise en charge de l’HAD par les mutuelles

La prise en charge de l’HAD par la Sécurité Sociale est basée sur le tarif de convention. Pour le ticket modérateur, on peut bénéficier d’un remboursement supplémentaire, en souscrivant une bonne complémentaire santé. En effet, certaines garanties prennent en charge l’intégralité des frais d’HAD. Ainsi, le patient n’aura rien à payer, parce que les dépenses seront prises en charge par l’Assurance maladie et se complémentaire santé.

Toutefois, il faut bien vérifier les garanties proposées, parce que beaucoup d’assureurs ou de mutuelles ne prennent pas en charge les frais relatifs à l’HAD. Comparez les offres et choisissez l’offre la plus adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.