Les remboursements de l’aide à la personne

Certaines personnes ont besoin d’une aide à domicile ou d’une aide à la personne, pour les aider à accomplir certaines tâches de la vie quotidienne. Mais d’abord, qu’est-ce que l’aide à la personne, et est-elle remboursée ?

Le principe de l’aide à la personne

Par définition, l’aide à la personne désigne l’ensemble des services dispensés par des personnes formées à différentes activités dont :

  • l’aide-ménagère (aide à domicile),
  • l’auxiliaire de vie sociale (garde-malade),
  • les techniciens de l’intervention sociale et familiale,
  • la garde à domicile, etc.

Il s’agit notamment des aides qui permettent à ses bénéficiaires d’effectuer des actes de la vie quotidienne qu’ils n’arrivent pas à faire tout seuls. Ces professionnels de l’aide à la personne agissent afin de maintenir l’autonomie de ces personnes dans le besoin d’assistance. Mais ils doivent être rémunérés, comme tout professionnel.

Aide aux personnes

Aide aux personnes

Les personnes concernées par l’aide à la personne

Ce sont principalement :

  • les personnes âgées,
  • les personnes handicapées,
  • les personnes atteintes de maladies graves.

Quelle prise en charge pour l’aide à la personne ?

Les services des professionnels d’aide à la personne sont des activités rémunérées. Or, certaines personnes ont besoin de leurs services sur le long terme : les personnes seules et âgées, les personnes handicapées, etc. Heureusement que l’aide à la personne est un acte qui peut être pris en charge, sous certaines conditions. En effet, il est possible de demander une prise en charge de l’aide à la personne auprès des organismes sociaux, des caisses de retraite et des caisses d’assurance maladie. Ces aides varient généralement en fonction des ressources du bénéficiaire. Mais certaines mutuelles peuvent inclure l’aide à la personne dans ses garanties, sans condition de ressources.

Pour financer ces aides à la personne, on distingue notamment :

  • l’aide au retour à domicile suite à une hospitalisation (ARDH) : même les mutuelles et les assurances santé prennent en charge cette aide aux personnes actives,
  • l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour les personnes âgées,
  • l’allocation représentative de services ménagers (ARSM) pour les personnes âgées en situation de dépendance,
  • le chèque emploi service universel (CESU),
  • le plan d’actions personnalisé,
  • le Fnass (Fonds national d’action sanitaire et sociale) qui vient en complément des aides à la dépendance comme l’APA, etc.

Dans la plupart des cas, ce sont les aides à domicile concernant les personnes âgées et handicapées qui sont remboursées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.