Le remboursement des frais d’analyse et de laboratoire

Nous avons parfois besoin d’effectuer des analyses médicales, c’est notre médecin traitant qui nous les prescrit au besoin. Comment fonctionne le remboursement des frais d’analyse et de laboratoire, et à quel taux sommes-nous pris en charge ?

La prise en charge des frais d’analyse et de laboratoire par la Sécurité Sociale

Les frais d’analyse et de laboratoire sont bien remboursés par la Sécurité sociale, notamment s’ils concernent des examens courants. De plus, il est très rare que les frais d’analyses dépassent les bases de remboursement de la Sécurité Sociale.

Selon le cas, la prise en charge de la Sécurité Sociale varie entre 60 et 100% pour les analyses médicales. Le tableau suivant nous indique précisément le taux de remboursement au dernier mis à jour des analyses et des examens de laboratoires par le régime de Sécurité Sociale :

Actes Cas général Régime d’Alsace-Moselle Bénéficiaires du FSV ou de l’ASPA
Actes en B (actes de biologie) 60% 90% 80%
Actes en P (actes d’anatomie et de cytologie pathologiques) 70% 90% 80%
Prélèvements effectués par les médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes 70% 90% 80%
Prélèvements effectués par les directeurs de laboratoire non médecins, les auxiliaires médicaux, les auxiliaires de laboratoire non infirmiers 60% 90% 80%
Frais d’analyse et d’examen de laboratoire relatifs au dépistage sérologique du VIH et de l’hépatite C 100% 100% 100%

 

frais laboratoire

Remboursement des frais de laboratoire et d’analyse médicale

Ainsi, il nous reste donc à payer le ticket modérateur, pour les actes en B, en P, ainsi que pour les différents prélèvements. Mais ce ticket modérateur pourrait également être pris en charge par notre mutuelle santé.

Enfin, les examens doivent être prescrits pour être remboursés. Toutefois, certains examens prescrits ne sont pas remboursés : les examens hors nomenclature : dosage de l’urée urinaire, recherche des nitrites urinaires, chaines légères libres sérum kappa/lambda, cholinestérase érythrocytaire, cotinine urinaire, Fibrotest/Actitest, HLAB27, hormone anti Mullerienne (AMH), résistance à la protéine C activée, vitamine B1, zinc érythrocytaire, sélénium, acides ou sels biliaires, etc. Mais le biologiste est normalement tenu de nous en informer et de demander notre accord avant de les réaliser.

Les remboursements des mutuelles

La plupart des mutuelles et assurances complémentaires santé prennent en charge le ticket modérateur, pour nos frais d’analyses médicales et de laboratoires. Le niveau de remboursement peut être total ou partiel, selon le niveau de garantie souscrit dans le contrat santé.

Si la prise en charge des frais d’analyse et de laboratoire est totale, il est même possible que nous n’ayons rien à payer ou à avancer, grâce à la convention de tiers payant entre certaines mutuelles et les laboratoires d’analyse. Ainsi, c’est la mutuelle ou l’organisme de complémentaire santé qui règle le professionnel de santé à notre place. Il nous suffit juste de présenter au laboratoire notre prescription médicale, notre attestation de droits à la Sécurité sociale ou notre carte vitale, et notre carte de tiers payant précisant la mention LABO ou LARA.

Une fois les analyses effectuées, le laboratoire établit une facture ou envoie un relevé de transmission à notre mutuelle, qui se charge de payer le laboratoire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.