Quels sont les médicaments non remboursables ?

Les remboursements des médicaments ne sont pas les mêmes : certains sont moins remboursés que d’autres, tandis que des médicaments pouvant être prescrits ne sont pas du tout remboursables.

Les médicaments non remboursables

Sur la recommandation de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui évalue l’utilité médicale des médicaments, le ministère de la santé dresse régulièrement une liste de médicaments non remboursables. Cette liste subit donc des changements. Il est possible de la consulter sur le site officiel de la Haute Autorité de Santé (HAS) : www.has-sante.fr

Les contraceptifs et les médicaments homéopathiques ne sont pas non plus remboursés par le régime obligatoire.

En outre, l’Assurance maladie ne rembourse pas les médicaments remboursables qu’on achète dans le cadre d’une automédication, ou qu’on achète sans ordonnance.

Le SMR d’un médicament

Tous les cinq ans, les médicaments sont réévalués par la Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) afin de changer leur taux de remboursement, voire décider de leur déremboursement. Les médicaments sont évalués selon leur degré de Service Médical Rendu (SMR). Si ce dernier n’est pas suffisant pour un médicament, celui-ci ne sera plus pris en charge par l’Assurance maladie. Différents facteurs sont pris en compte dans la définition du SMR d’un médicament : la nature et la gravité de l’affection traitée, le niveau d’efficacité et les effets indésirables du médicament, et les alternatives thérapeutiques possibles. Ainsi, les médicaments non remboursés sont ceux dont l’efficacité n’est plus optimale.

Certaines mutuelles remboursent les médicaments peu ou pas remboursés par la Sécurité Sociale.

Un avis sur “Quels sont les médicaments non remboursables ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.