La prime de naissance et le forfait naissance

À la naissance d’un enfant, on a droit à ce qu’on appelle prime de naissance, qui nous permet de faire face aux dépenses liées à l’arrivée de notre enfant. Cette prime est versée plus précisément avant l’accouchement, et en un versement unique pour chaque enfant né, par la CAF. Mais si nous avons une bonne mutuelle, nous bénéficions également du forfait naissance, en plus de la prime de naissance, pour que l’arrivée d’un enfant ne soit pas trop lourde pour notre budget.

Un droit sous conditions de ressources

Pour bénéficier de la prime de naissance, il nous suffit de déclarer notre grossesse à temps : dans les quatorze premières semaines, à notre CAF et à notre CPAM (caisse primaire d’assurance maladie), une fois les conditions de ressources remplies. En effet, la prime de naissance fait partie des prestations familiales octroyées sous conditions de revenus. Ainsi, du 1er avril 2014 au 31 mars 2015, les plafonds de ressources pour bénéficier de la prime à la naissance sont :

Nombre d’enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Parent isolé ou couple avec deux revenus
1 35 480 euros 46 888 euros
2 42 576 euros 53 984 euros
3 51 091 euros 62 499 euros
Par enfant en plus 8 515 euros 8 515 euros

 

Prime de naissance

La prime et le forfait de naissance

Le montant de la prime de naissance versée par la CAF

La prime de naissance versée par la CAF est de 923,08 euros par nombre d’enfant(s) né(s) ou à naître (jumeaux, triplés, ou plus) en 2014. Cette somme est versée au cours du septième mois de grossesse.

Le forfait naissance et les mutuelles

L’avantage d’avoir une bonne mutuelle, c’est que nous pouvons bénéficier d’une aide financière plus confortable à la naissance de notre enfant, grâce au forfait naissance souscrit dans notre contrat complémentaire santé. Le montant de ce forfait dépend de la mutuelle, et de notre niveau de couverture. À titre indicatif, il peut atteindre 1 000 euros. Mais plus généralement, le forfait naissance est d’environ 150 ou 200 euros chez la plupart des mutuelles.

La perception de ce forfait naissance, appelé également forfait maternité ou prime d’accouchement chez certaines mutuelles, nécessite l’inscription du nouveau-né à notre mutuelle, dans les deux mois de sa naissance. C’est une sorte de bonus que nous recevrons donc, au plus tard deux mois après la naissance du bébé.

Concernant la mutuelle à choisir, la plupart vous bénéficie du forfait naissance, mais il faut bien comparer les prestations avant de choisir, grâce à un comparatif bien objectif. Il faut également éviter les mutuelles appliquant un délai de carence dans leurs contrats, pour les remboursements liés à la naissance d’un enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.