Le forfait automédication

Il nous arrive parfois d’avoir des troubles bénins (rhume, migraine, léger mal d’estomac ou de gorge, petites plaies ou piqûres d’insectes) que nous jugeons inutile d’aller consulter un médecin. En effet, des médicaments achetés sans ordonnance suffisent à les soulager. Cette pratique s’appelle l’automédication, et elle est de plus en plus utilisée par les Français, et notamment par les seniors. Ainsi, certaines mutuelles proposent la prise en charge de l’automédication.

Définition du forfait automédication

Le forfait automédication est une forme de prise en charge proposée par les assurances et les mutuelles santé, pour les dépenses relatives à la pratique de l’automédication. Il s’agit d’un montant forfaitaire annuel à ne pas dépasser, qui correspond au remboursement de l’automédication. Si l’on dépasse donc ce plafond forfaitaire, on sera obligé de prendre nous-même en charge les dépenses liées à l’automédication, dont les achats de tous les médicaments sans ordonnance, y compris les pilules et les vaccins non remboursés.

En France, l’automédication n’est pas remboursée par l’Assurance maladie obligatoire, parce que les médicaments délivrés sans ordonnance ne sont pas pris en charge.

Le forfait automédication

Le forfait automédication

La prise en charge de l’automédication par les mutuelles

Des mutuelles et des établissements d’assurance santé prennent en charge l’automédication, sous forme de montant forfaitaire dont le plafond varie d’un contrat à un autre, et selon les mutuelles. Mais en général, on distingue deux types d’offre pour le remboursement de l’automédication :

  • le forfait automédication annuel, dont le montant tourne autour de 30 à 150 euros ;
  • Certaines mutuelles proposent également le forfait automédication en option. Dans ce cas, nous devons cotiser tous les mois pour un plafond mensuel plus important et plus précis.

En effet, certains profils ont des besoins plus importants en termes d’automédication, comme c’est par exemple le cas des seniors du fait de la fragilité de leur état de santé. Il ne s’agit pas de soigner des problèmes de santé importants, mais de soigner les petits troubles pas très graves, comme la constipation ou les rhumatismes.

Grâce à la prise en charge forfaitaire de l’automédication, nous pouvons nous soigner gratuitement de nos troubles passagers et bénins, parce que nous n’avons pas à aller voir un médecin. En outre, nous pouvons maîtriser notre budget automédication, dans la mesure où le montant du forfait est bien déterminé sur notre contrat de protection santé. Toutefois, l’automédication ne doit pas être pratiquée de manière excessive, notamment chez les personnes plus fragiles (seniors, bébés), même si elle est remboursée par les mutuelles.

Comme les médicaments de l’automédication sont achetés sans ordonnance, nous devons conserver le ticket de caisse afin de l’envoyer à notre mutuelle santé pour nous faire rembourser. Pour le forfait automédication annuel, il est plus astucieux de constituer une trousse à pharmacie chaque année pour n’envoyer qu’un seul ticket, accélérant ainsi la gestion de notre remboursement par la mutuelle.

Quelles mutuelles proposent le forfait automédication ?

Les mutuelles et les assurances santés ne prennent pas toutes forcément en charge l’automédication. Mais il en existe plusieurs qui nous proposent des contrats de protection complémentaire santé intégrant la prise en charge, plus ou moins complète des médicaments en libre accès et non remboursés par la Sécurité Sociale. Maaf, Allianz, Swisslife et beaucoup d’autres offrent de bons forfaits automédication. Afin de mieux choisir, il ne faut pas hésiter à comparer les formules proposées par les mutuelles, pour rembourser l’automédication. Des outils pratiques et gratuits comme les comparateurs de mutuelles nous aident à mieux choisir le meilleur forfait automédication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.