Étudiants étrangers en France et Sécurité Sociale

De nombreux étudiants de nationalité étrangère viennent en France pour y effectuer des études supérieures. Ces étudiants étrangers bénéficient également d’une protection sociale lors de leur séjour en France. Entre autres, ils jouissent d’une couverture santé qui rembourse leurs frais médicaux.

Le régime de protection sociale aux étudiants étrangers en France

Les étudiants étrangers qui poursuivent leurs études en France doivent être affiliés au régime étudiant de l’assurance maladie. C’est ce qui permettra aux étudiants de jouir d’une prise en charge totale ou partielle de leurs dépenses de santé, par la Sécurité Sociale en cas de maladie.

Sécurité sociale pour les étrangers

Sécurité sociale pour les étrangers

Sous quelles conditions les étudiants internationaux peuvent-ils bénéficier de la Sécurité Sociale française ?

La protection sociale de la Sécurité sociale s’adresse à tous les étudiants étrangers qui s’inscrivent dans un établissement d’enseignement supérieur agréé par le régime étudiant, pour une durée de plus de trois mois.

Étant âgé de moins de 28 ans, l’étudiant étranger sera affilié au régime étudiant de la Sécurité Sociale. Il devra alors effectuer les démarches lors de son inscription administrative. La protection sociale sera alors valable du 1er octobre au 30 septembre de l’année en cours.

Dans le cas où l’étudiant fête ses 28 ans entre le 1er octobre et le 30 septembre de l’année en cours, il va continuer à bénéficier de la Sécurité Sociale sous le régime étudiant jusqu’à la fin de l’année universitaire. Ensuite, il devra s’adresser à son Assurance maladie pour effectuer les démarches pour être couvert sous le régime général.

Des aides pour accéder à une meilleure couverture santé

Étant jeunes, les étudiants n’ont généralement pas de grosses dépenses de santé. Les remboursements de la Sécurité sociale, qui sont basés sur les tarifs de convention, devraient suffire. Toutefois, il pourrait être utile de souscrire encore une complémentaire santé dans le cas où on a de besoins médicaux plus coûteux (dentaire et optique, appareillage, hospitalisation, etc.). Mais la complémentaire santé privée n’est pas toujours accessible aux bourses des étudiants. Dans ce cas, ils peuvent demander à bénéficier :

  • soit de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) qui prend en charge gratuitement toutes les dépenses de santé de l’étudiant durant toute l’année scolaire ;
  • soit de l’aide pour une complémentaire santé (ACS) : une attribution sous forme de chèque qui permet à l’étudiant de souscrire une mutuelle complémentaire santé pour une année.

Ces deux types d’aide à l’accès à la complémentaire santé permettent aux étudiants étrangers couvrent donc les parties non prises en charge par la Sécurité Sociale.

Grâce au tiers-payant qui leur sera attribué, ces étudiants étrangers n’auront donc pas à avancer leurs frais médicaux (consultations chez le médecin, pharmacie, etc.).

Un avis sur “Étudiants étrangers en France et Sécurité Sociale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.