Comment profiter du congé parental d’éducation

Le congé parental d’éducation est un droit dont jouissent les parents, suite à la naissance d’un enfant, ou suite à l’adoption d’un enfant de moins de seize ans. On peut en bénéficier si on remplit la condition d’ancienneté d’un an au minimum au sein de l’entreprise.

À quoi sert le congé parental d’éducation ?

Ce congé nous permet de dédier plus de temps à l’éducation de notre enfant, suite à la naissance ou à l’adoption.

Le contrat de travail est donc suspendu durant le congé parental d’éducation.

Deux modalités de congé parental d’éducation

Le salarié peut cesser complètement son activité professionnelle pendant toute la durée du congé parental d’éducation.

Trouver une bonne Mutuelle

Il peut également décider de réduire seulement le temps de travail jusqu’au troisième anniversaire de l’enfant.

Quelle est la durée du congé parental d’éducation ?

Initialement, la durée d’un congé parental d’éducation est d’un an, mais il peut être renouvelé en cas de maladie, d’accident ou de handicap grave de l’enfant.

Les parents peuvent en même temps, ou alternativement bénéficier de leur congé parental. Mais la durée maximale du congé parental varie en fonction de l’âge de l’enfant, notamment lorsqu’il s’agit d’une adoption :

  • Trois ans en cas de naissance d’un enfant ;
  • Le congé parental prend fin au bout de trois ans en cas d’adoption d’un enfant de moins de trois ans ;
  • Si l’enfant adopté est âgé entre trois et seize ans, le congé ne peut excéder un an à partir de l’arrivée de l’enfant au foyer.
Profiter du congé parental d'éducation

Congé Parental d’éducation

Comment faire sa demande de congé parental d’éducation ?

Il faut adresser à notre employeur un courrier de demande de congé parental recommandé avec accusé de réception qui doit contenir les informations suivantes :

  • La date du départ en congé parental d’éducation,
  • La durée du congé,
  • La forme du congé : continuer à travailler, mais à temps partiel ou cesser complètement les activités professionnelles durant le congé.

Exemple de lettre de demande de congé parental d’éducation

Lieu, Date

Objet : demande de congé parental d’éducation

Monsieur,

Je suis actuellement en congé maternité et cela jusqu’au (précisez la date de fin de ce congé).

Conformément à l’article L.122-28-1 du code du travail, je vous informe qu’à l’issue de ce congé maternité, je souhaite bénéficier d’un congé parental d’éducation, à l’occasion de la naissance ou l’adoption de mon enfant (adapté en fonction de votre cas).

Je serai donc absente du (date) au (date).

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

On doit faire cette demande un mois au moins avant la fin du congé de maternité, ou deux mois avant le début du congé parental à temps partiel, dans le cas où celui-ci ne suit pas immédiatement le congé de maternité ou d’adoption. Dans le cas où il s’agit d’un renouvellement du congé parental d’éducation, il faudra en avertir l’employeur au plus tard un mois avant l’expiration du congé en cours, toujours par lettre recommandée avec accusé de réception.

L’employeur ne peut pas refuser notre demande de congé parental d’éducation.

Les mutuelles santé et le congé parental d’éducation

Durant le congé parental d’éducation, on continue de bénéficier des remboursements santé et maternités de la Sécurité Sociale. Et si les conditions prévues par le contrat d’adhésion à la mutuelle d’entreprise le prévoient, on continue également à bénéficier de la prise en charge de la complémentaire santé de groupe, dans les six premiers mois du congé parental. Au-delà de cette période, il faudra souscrire une mutuelle individuelle, afin de bénéficier d’une protection complémentaire santé. Au retour du congé parental, on peut de nouveau rejoindre sa mutuelle d’entreprise et continuer à bénéficier de ses avantages.

Le congé parental d’éducation est-il rémunéré ?

Comme il s’agit d’une suspension du contrat de travail, le congé parental d’éducation n’est pas rémunéré. Cependant, il est possible de bénéficier de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), si on remplit les conditions d’octroi.

Avant de prendre son congé parental d’éducation, il convient donc de bien étudier tous les aspects, notamment financiers. Malgré le fait qu’on gagnera moins d’argent, il faut prévoir une souscription à une mutuelle individuelle, à moins de continuer à jouir de la mutuelle d’entreprise du conjoint qui n’a pas pris son congé parental d’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.