Comment éviter la baisse des remboursements en mutuelle santé ?

La Sécurité Sociale rembourse de moins en moins bien les frais de santé. Les dépenses santé peuvent être très lourdes, si on ne bénéficie pas de bonne prise en charge. Aujourd’hui, plusieurs offres de protection complémentaire santé sont proposées sur le marché, afin de se faire mieux rembourser de ses frais de santé. Ces remboursements des mutuelles ou des assurances santé complètent ceux du régime obligatoire, qui ne prend en charge qu’à hauteur de 50 et 70% des frais de convention la plupart des soins et à condition de bien respecter le parcours de soins coordonné et de ne consulter que des praticiens conventionnés dans le secteur 1. Ils permettent d’optimiser la prise en charge de nos frais de santé réels, mais à condition de bien choisir sa mutuelle et ses garanties.

Éviter une baisse de remboursement en mutuelle santé

Éviter une baisse de remboursement en mutuelle santé

Que faut-il attendre de la protection complémentaire santé ?

Une protection complémentaire santé est indispensable pour être bien remboursé de ses dépenses de santé. Offerte par les mutuelles et les compagnies d’assurance, le contrat de complémentaire santé est souscrit selon nos besoins et notre budget.

Elle prend en charge le ticket modérateur, la partie non prise en charge par la Sécurité Sociale. Ainsi, elle est souscrite sous conditions d’affiliation à un régime d’assurance maladie obligatoire.

Certains contrats de complémentaire santé vont même au-delà de la prise en charge du ticket modérateur, en remboursant les dépassements d’honoraires.

Choisir la complémentaire santé la plus adaptée

Il existe des formules de complémentaire santé adaptées à tous les âges et à tous les profils : des formules pour les Jeunes actifs, des formules pour les Étudiants, des formules pour les familles et les familles nombreuses, des formules pour les séniors, des formules adaptées aux entreprises et à leurs salariés, et même des formules adaptées à certaines activités (TNS par exemple).

Il est important de bien savoir choisir sa complémentaire santé en fonction de ses réels besoins.

Miser sur des niveaux de remboursement élevés sur ses principaux besoins

Si on porte des lunettes, a des projets d’appareillage dentaire, un projet « bébé », des antécédents médicaux significatifs (maladies chroniques par exemple), il est essentiel d’orienter la recherche de la formule complémentaire santé dans le sens de ses besoins souvent couteux et mal remboursés par la Sécurité Sociale (dentaire, optique, hospitalisation). En misant sur des remboursements élevés sur ces importants postes de dépenses, on optimise le remboursement de ses frais médicaux.

Avec des niveaux de remboursement atteignant les 600% des tarifs conventionnés ainsi que de la prise en charge des dépassements d‘honoraires, les frais médicaux engagés peuvent être couverts entièrement, ou en grande partie par la complémentaire santé.

Cotiser uniquement pour l’essentiel

Dans le cas où on n’a pas de vrais problèmes de santé, il n’est pas nécessaire de choisir la formule la plus complète, afin d’éviter de cotiser pour des garanties dont vous n’avez pas réellement besoin.

Il ne faut pas hésiter à faire un comparatif et à simuler notre devis santé, afin de trouver le meilleur rapport qualité/prix. En outre, plusieurs mutuelles ou assurances complémentaire santé prennent en charge certaines prestations non remboursées par la Sécurité Sociale (forfait hospitalier, médecines douces, ostéopathie, vaccins, sevrage tabagique, etc.).

Bref, l’astuce est de choisir une formule modulable, où les garanties superflues sont prises en charge à 100%, où le niveau de remboursement est élevé pour les principaux besoins.

Ne pas hésiter à changer de mutuelle pour optimiser ses remboursements

Il arrive que les remboursements de la Sécurité Sociale et ceux de notre complémentaire santé ne nous conviennent plus pour plusieurs raisons. Si nos besoins en santé changent, il ne faut pas hésiter à mettre à jour la liste de nos vrais besoins, afin de changer de garanties santé, voire de changer de mutuelle.

Avec une complémentaire santé qui n’est plus adaptée à nos besoins, nous risquons de payer cher certaines dépenses de santé : les niveaux de remboursement couvrent faiblement les frais réels engagés.

Toutefois, la résiliation d’une mutuelle santé doit se faire selon les conditions prévues par le contrat de santé. De manière générale, la résiliation se fait sans explication et sans pénalité à l’anniversaire de la souscription du contrat, mais des exceptions existent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.